FANDOM


Liquid snake

Liquid Snake, plus communément appelé Liquid, fut le commandeur de l’Unité des Forces Spéciales High-Tech, l’Unité FOXHOUND, et le frère jumeau de Solid Snake.

Liquid était l’un des “Sons of Big Boss”, (Fils de Big Boss) il fut l’une des parties du projet Les Enfants Terribles, comme ses frères clones, Solid Snake et Solidus Snake. Liquid a été conduit à croire qu’il avait été créé dans l’optique de générer les gènes récessifs de Big Boss, et donc, aurait été inférieur à Solid Snake. A cause de ceci, il eut un profond ressentiment envers son frère jumeau, qui possédait supposément les gènes «supérieurs », et souhaitait le battre au combat, réclamant ce qu’il sentait comme un droit dès sa naissance, pour prouver ainsi sa supériorité.

Possédant un QI de 180, Liquid parle sept langages avec fluidité, incluant l’anglais, l’espagnol, le français, le malaisien, et l’arabe, langue qu’il maîtrise comme si c’était sa langue natale. Il était presque un double exact de Solid Snake, en terme d’apparence, avec l’unique différence que sa peau était plus sombre, et ses cheveux, blonds, due aux conditions environnementales où il passa une partie de sa vie. Il a aussi un tatouage sur le bras gauche, qui ressemble au bâton d’Asclépios, mais avec une épée à sa place.

Biographie

BackgroundModifier

Un Liquid Snake adulte avait été vu dans les visions prophétiques d’Elisa et Ursula en 1970, en tant que le fils de Big Boss qui amènerait le monde à sa perte, « would bring the world to ruin ».

Liquid naquit en 1972, avec son frère jumeau, Solid Snake, en tant que résultat de Les Enfants Terribles, un projet secret du gouvernement, réalisé pour créer le soldat parfait, en utilisant les gènes du «Plus grand combattant du 20ème siècle », Big Boss.

Utilisant le processus de transfert nucléaire des cellules somatiques, huit embryons de clones furent crées en insérant l’ADN de Big Boss, dans des cellules-œufs énuclées, données par une femme japonaise en bonne santé. En utilisant la Super Baby Method, les embryons furent ensuite implantés dans le corps d’une mère porteuse, avec six d’entre eux qui furent avortés pour améliorer la croissance des deux derniers.

Les deux clones furent aussi modifiés à un niveau génétique, avec l’un des clones exprimant les gènes dominants de Big Boss, et l’autre, ses gènes récessifs. Neuf mois plus tard, les jumeaux étaient nés, qui recevraient plus tard les noms de codes de Solid Snake et Liquid Snake. Un troisième clone fut créé plus tard, Solidus Snake, qui hérita du même code génétique que Big Boss. Liquid fut amené à croire par la suite qu’il était issu des gènes récessifs de Big Boss, et en informera Solid Snake, qui l’ignorait.